Logo cession commerce
Olivia Grégoire : " monter un accompagnement sur-mesure pour les PME "

Olivia Grégoire : " monter un accompagnement sur-mesure pour les PME "

Olivia Grégoire, ministre déléguée aux PME, au commerce, à l’artisanat et au tourisme, présente les actions mises en place pour accompagner les entreprises face à la crise énergétique. Transition écologique et croissance des PME font également partie des priorités du ministère.

 

Par Sophie MENSIOR - le 28/03/23

Pour Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme, les PME incarnent l’image de l’entreprise par excellence : « elles sont trop grandes pour bricoler, trop petites pour industrialiser, mais encore trop souvent laissées seules. C’est notre rôle de monter un accompagnement sur-mesure », a-t-elle déclaré devant un parterre de journalistes de l’APME (Association de journalistes PME).

Depuis quelques années, l’accès au financement s’est amélioré, aujourd’hui la problématique est plutôt celle de l’accompagnement, que ce soit pour l’export, la crise énergétique, la transition écologique…. D’autant que « ce n’est pas dans l’ADN de ces entrepreneurs de demander de l’aide », estime la ministre. « Notre objectif est de venir en aide à ceux qui n’en demandent  pas... », ajoute-t-elle, afin de répondre à la problématique du non-recours.

Nommée en juillet 2022, Olivia Grégoire s’est employée à simplifier les aides mises en place pour soutenir les entreprises face à la hausses des coûts énergétiques, jugées trop complexes. Le dispositif prévu pour les TPE s’articule ainsi : bouclier tarifaire, tarif garanti à 280 €/ MWh, amortisseur électricité, guichet d’aide au paiement… Du côté des PME, elles bénéficient également de l’amortisseur électricité et du guichet d’aide au paiement…Pour y voir plus clair, un simulateur d’aide a été mis en place sur le site impots.gouv.fr. De plus, les CMA et les CCI ont été mises à contribution pour une vaste campagne de phoning auprès des entreprises.

Faire preuve d’humilité

« Les défis sont nombreux, il faut faire preuve d’humilité », estime la ministre. « Il ne suffit pas de concevoir les meilleures aides possibles, il faut aussi faire en sorte que les entreprises y aient recours ».

D’autres chantiers sont également à l’agenda du ministère. Notamment la transition écologique, « c’est aussi une question d’attractivité, les PME ayant de vraies difficultés à attirer des talents et à les garder », souligne Olivia Grégoire. Un grand nombre d’aides existent déjà et là aussi, il s’agit de s’assurer que les entreprises soient bien informées des mesures auxquelles elles ont droit ;  un travail mené avec Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Parmi les autres dossiers : la croissance des PME, un plan de soutien au commerce rural qui vient d’être lancé…

« Nous menons tout de front, tous les chantiers sont prioritaires, même si à court terme, il s’agit de passer cette crise de l’énergie », conclut la ministre.