Logo cession commerce

Les différentes branches du bâtiment définissent leurs ambitions

Par Cyril ANDRE - le 01/07/15

Les présidents des 8 Unions nationales artisanales (UNA) de la Capeb viennent de définir les grands enjeux de leurs métiers respectifs et ont, en parallèle, décliné certains de leurs projets et ambitions.

Ainsi Jean-Jacques Châtelain, président de l’UNA peinture-vitrerie-revêtement a insisté sur l’importance de la RSE, des matériaux innovants et des techniques d’application respectueuse de l’environnement. Il cite ainsi l’exemple de dirigeants d’entreprise de peinture qui ont amélioré les conditions de travail de leurs salariés et qui ont investi dans une flotte de véhicules électriques. « Aujourd’hui, ils en récoltent les fruits avec des carnets de commandes remplis pour 6 mois », assure-t-il.

Pour sa part, David Morales, président de l’UNA métiers et techniques du plâtre et de l’isolation revient sur les nouvelles utilisations possibles de la modélisation des données du bâtiment (BIM) : « Quand tous les acteurs du marché auront arrêté le modèle de maquette numérique compatible avec les outils de chacun, cela aura des répercussions positives sur les chantiers neufs et aussi dans la rénovation », estime-t-il.

Réhabiliter la pierre naturelle

De son côté, Gilbert Olivet, président de l’UNA serrurerie-métallerie a défendu le projet d’un label spécifique à la branche qu’il représente. Ce dispositif simple permettra aux artisans d’afficher leur savoir-faire au travers de l’attestation d’un organisme indépendant. Il a, par ailleurs, évoqué la pression qui peut peser sur les patrons d’entreprises artisanales dans le secteur du bâtiment et qui peut mener au burn out.

Le président de l’UNA charpente-menuiserie-agencement, Jean-Marc Desmedt, est revenu sur l’importance de mesure en faveur de la formation, avec notamment celle d’opérateur sur machine  ou encore le profil d’ingénieur en entreprise de charpente ou de menuiserie. « On ressent avec la complexité des travaux que l’on mène le besoin de recruter de tels profil comme celui d’un ingénieur qualifié qui fait le lien entre le bureau d’étude et la fabrication », explique-t-il.

Pour Christian Schieber, président de l’UNA métiers de la pierre, «  il est important de réhabiliter la pierre naturelle, un matériau noble, durable et qui reste accessible. En témoigne la construction de douze logements sociaux en pierre massives à Verdun ». C’est dans cette logique que les référentiels de formation aux métiers de la pierre ont été revus afin de faciliter l’utilisation de ce matériaux dans la construction d’ouvrages performants.